Assurance habitation et les critères de segmentation

Generali

Ces divers éléments permettent de définir le niveau de risque que représente la personne et/ou le bien à assurer. En fonction du niveau de risque en termes de fréquence ou de coût des sinistres, Generali accepte ou non le risque et établit le tarif adéquat.

Les critères utilisés lors de l'acceptation du risque chez Generali pour la garantie Habitation Premium

  • La situation du risque : Generali assure uniquement le risque situé en Belgique (bâtiment,... )
  • La sinistralité : l'historique sinitre connue à l'adresse du risque et la récurrence des sinistres dans un bâtiment sont des éléments d'appréciation quant à l'état général et à l'entretien du bâtiment. Ces données ont une influence certaine sur la fréquence et la gravité des sinistres.
  • La nature du bâtiment à assurer : il est statistiquement prouvé que la fréquence et la gravité des sinsitres varient en fonction du fait que le bâtiment à assurer soit une maison, un appartement ou un immeuble à appartements.

Les critères utilisés pour déterminer la prime / l'étendue de la garantie

  • La qualité du preneur d'assurance (propriétaire, locataire, locataire partiel,...) : ceci se justifie par le fait que si le preneur est propriétaire, la couverture sera plus complète en cas de dommages aux biens assurés suite à un sinistre garanti, tandis que si le preneur est locataire, la couverture du bâtiment se limitera aux dommages suite à un sinsitre garanti dont le preneur peut être reconnu responsable.
  • La nature du bâtiment assuré : il est statistiquement prouvé que la fréquence et la gravité des sinistres varient en fonction du fait que le bâtiment à assurer soit une maison, un appartement ou un immeuble à appartements.